Dimanche 18 Novembre 2018
Accueil Pays de Retz


Actualités
Agenda
Infos
Mairie

Découverte
Présentation
Patrimoine
Curiosités
Marchés

Vie locale
Agri-Agro
Associations
Collectivités
Commerces
Habitat
Industries
Santé
Services
Tourisme et Loisirs

Pratique
Annuaire mail communal
Forum communal
      (12/09/2008 - 12:54)


Agenda
Annuaire de sites
Annuaire mail
Cinéma
Dernières infos
Forum (15/10/2018 - 15:25)
Newsletter
Petites annonces
Sondages
Quiz
Professionnels partenaires
Professionnels - publicité



Un ou plusieurs mots

Accès rapide

Lundi 22 Novembre 2004

Le mystère de la Roche Troquante ...
Agrandir

Connaissez-vous l’histoire de la personne, qui s’amusait à braver
légendes et mystères de la région, dans l’espoir de s’enrichir ?
Donc, après avoir fréquenté, mégalithes et autres sites, il se mit, en tête, une nuit de décembre, de chercher la clé d’or dans les prés voisins du souterrain de la Roche Troquante. Cette clé, lui permettrait d’accéder
à la fortune, cachée, soi-disant, dans une salle secrète.
Son entourage, essayait pourtant de le raisonner. Rien à y faire ! Il avait comme une obsession, en lui.
Pourquoi la nuit ? Allez savoir ! Pensait-il que dans l’obscurité, il pouvait se passer des choses surnaturelles,
comme au menhir de Pierre-Levée, en Forêt de Princé ?
Ainsi, plusieurs soirs, il prit sa voiture, dans cette folle recherche. Le pire, c’est qu’il la trouva, cette fameuse clé ; à force d’y croire, peut-être. En sa possession, il entra dans la première salle, pensant qu’une nouvelle
salle, allait s’ouvrir sous ses pieds, lui permettant d’accéder au précieux trésor.

Mais rien ne se produisit, alors voyant l’heure tardive, il retourna vers sa voiture.
A sa grande surprise, elle avait disparue. Seul dans la nuit, il pensa qu’on lui avait dérobée. Alors, il se dirigea vers le village voisin.
Dans la faible clarté de la lune, il rencontra un vieil homme, au seuil d’une maison. Il l’interpella :
-“Monsieur ! Je m’excuse de vous déranger, mais on m’a volé ma voiture. Est-ce que je pourrais téléphoner
de chez vous ? »
Après un bref rire, il lui proposa, d’entrer. Sa demeure, très sommaire, n’était éclairée que par un feu de cheminée. A sa grande surprise, aucune trace d’installation électrique ou de téléphone, ne se trouvait dans
cette pièce, à l’apparence sinistre. Toutefois, il s’aventura :
-« Votre téléphone, est dans la pièce, d’a coté ? »
-« Je ne vois pas, du tout, ce que vous me demandez, avec votre … teuleuphone. Je m’aperçois, que vous êtes habillé bizarrement. Je crois comprendre, ce qui vous est arrivé. Ne venez-vous pas, par hasard, de trouver une clé en or ? »
-« Oui, tout à fait ! », lui répondit-il, commençant déjà à regretter ses expéditions nocturnes. Il lui montra, alors, cette fameuse clé, prêt à lui rendre, pour échapper à cette mauvaise situation.
Le vieil homme, la reprit, en lui disant :
-« Allez vous essayer, de me faire croire, que c’est aussi le hasard, qui vous a amené à trouver cet objet, en pleine nuit ? »
-« Non, je vous l’avoue, j’étais à sa recherche, dans l’espoir d’accéder au trésor, qui devait se trouver dans le souterrain voisin. »
-«Eh bien, vous arrivez trop tard, car je l’ai déjà trouvé, depuis des années! J’étais comme vous, je voulais accéder à la fortune. J’ai trouvé cette clé, et j’y suis entré dans cette salle secrète. Une cassette, s’y trouvait, avec deux malheureuses pièces d’argent, qui ne valaient quasiment rien. Et puis, il se trouvait un manuscrit avec cette phrase : Il est plus aisé qu’un chameau passe par le chas d’une aiguille, qu’il ne l’est à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu. Puis, je suis rentré chez moi. Depuis, je n’arrive pas à me débarrasser de cette maudite clé.

Elle apparaît, disparaît de ma maison. De temps en temps, des personnes, comme vous, me la ramène. Ils sont bien obligés, s’ils veulent revenir à leur époque. Car, au moment, où nous discutons, nous sommes en l’an 1420.
C’est ma punition, d’avoir été tenté, par cette richesse, m’offre le supplice de recevoir des personnes, des temps futurs. Je vous en prie, ne me parlez pas de votre époque ; cela m’est trop difficile.
Ne vous inquiétez pas, en sortant de ma maison, vous allez retrouver votre monde. Partez, je vous en prie, et que cette aventure, vous serve de leçon ! »
A ces mots, il remercia, tout de même, ce malheureux vieil homme. Il sortit de sa demeure, et courut vers sa voiture. Elle était revenue, quel soulagement ! Il la reprit, et retourna, rapidement, chez lui. Il se coucha, et ne sortit pas de chez lui, pendant quelques jours. Ses voisins, s’en inquiétèrent, et il leur raconta, alors, sa péripétie.
Les personnes, le crurent, progressivement, voyant qu’il avait changé de comportement. Mais, depuis, de jour ou de nuit, il n’est jamais retourné au souterrain de la Roche Troquante.
Retour



N. M., Chéméré  Envoyer un message à 'M. Nicolas MICHAUD'

Le support est la partie administrative de ce site. Pour annoncer les événements de votre commune, vous devez ouvrir un compte.

Ouvrir un compte gratuit
Accès compte
A propos / Aide
Contacts
Professionnels


Agrandir
Chauvé. - Le bourg, vers 1900 ...

Agrandir
Saint-Père-en-Retz. - La Gare


1 connecté
Aujourd'hui 60 visiteurs