Jeudi 17 Août 2017
Accueil Pays de Retz


Actualités
Agenda
Mairie

Découverte
Présentation
Patrimoine
Curiosités

Vie locale
Agri-Agro
Associations
Collectivités
Commerces
Habitat
Santé
Services
Tourisme et Loisirs

Pratique
Annuaire mail communal
Forum communal
      (26/05/2009 - 13:15)


Agenda
Annuaire de sites
Annuaire mail
Cinéma
Dernières infos
Forum (02/03/2016 - 16:15)
Newsletter
Petites annonces
Sondages
Quiz
Professionnels partenaires
Professionnels - publicité



Un ou plusieurs mots

Accès rapide

Jeudi 01 Décembre 2005

Au fin fond de notre campagne
Agrandir

Au fin fond de notre campagne
Près de la cité boscéenne
Subsiste les ruines d’une chapelle
Loin, de tout sentier connu.

Au bord d’un champ, se dresse
Une frêle silhouette sans classe
Ni toit, ni vitraux, ni portes
Juste un grand parfum d’abandon.

Un vieil homme passe à coté
Il pourra, peut être, me renseigner...
Charmant édifice, monsieur
Mais, pourquoi en un tel lieu?

C’est la Chapelle de la Basse Cour
Dépendance d’un vieux château
Tout le reste n’existe plus
Elle subsiste juste, pour témoigner.

Mais, témoigner de quoi, Monsieur?
Que ses murs fatigués
Pourraient nous conter
S’ils en avaient la possibilité?

Ils vous raconteraient la triste histoire
De la famille Lucas de la Championnière
Qui hante maintenant ces terres
Et que témoignent ces quelques pierres.

Cet homme alla défendre, à la Révolution
Sa région, sa liberté de religion
Contre ceux, de la fraîche république
Il s‘engagea, ainsi, auprès de Charette.








Mais, il se doutait bien
Que les républicains reviendraient
S’attaquer à sa petite famille
Alors, que lui était parti au combat.

Alors, il ordonna à mère et sœurs
De se cacher, dans cette demeure
Ainsi, dans cette propriété
Incognito, elles seraient planquées.

Pendant des mois, elle le firent
A guetter, à attendre le pire
Dans les roseaux du lac, en journée
Et la nuit, dans cette chapelle, à se terrer.

Et que sont devenus ces braves gens?
Purent elles passer la tourmente?
Cette chapelle, les a t’elle protégé?
Allez, vite, rassurez moi !

Ah bah non, elle durent s’enfuir
Le château fut brûlé, détruit...
Faut dire dans la région ,cela sentait le roussi
Alors, elles s’en allèrent, à la Virée de Galerne.

Elles n’en sont jamais revenues
Comme pleins d’autres individus
Lucas de la Championnière lui revient
Seul de cette triste et abominable guerre.

Il vendit les ruines de cette propriété
Avec une condition formelle
Que cette chapelle soit entrenue
En mémoire de ces chères disparues.

Ma foi, nous y sommes pas parvenu
Le lieu est même très méconnu
Cette chapelle est à l’abandon
La promesse n’a point été tenue.

N. M., Chéméré  Envoyer un message à 'M. Nicolas MICHAUD'

Le support est la partie administrative de ce site. Pour annoncer les événements de votre commune, vous devez ouvrir un compte.

Ouvrir un compte gratuit
Accès compte
A propos / Aide
Contacts
Professionnels


Agrandir
Port-Saint-Père. - Le Tenu à Port St Père

Agrandir
le Pellerin. - Antarktis


3 connectés
Aujourd'hui 208 visiteurs